"Ragnagnas Cycle féminin, script poétique" #

Comment aider son ado à préparer ses examens de fin d'année ?

Le mois de juin est la période des examens scolaires : brevet, bac, cap, bep, licence .....

La qualité des apprentissage de l'adolescence est en étroite relation avec son environnement familial. Les parents peuvent aider leur enfant en lui permettant de trouver les bons rythmes de :

  • révision
  • sommeil
  • alimentation

 

UNE ORGANISATION OPTIMUM

Vous pouvez accompagner votre ado s'il le souhaite dans la planification de ses révisions, faire un point avec lui, réévaluer son planning, discuter de ses doutes. Devenez son coach, sans intervenir à bout de champ !

Votre enfant peut décider d'établir des fiches de synthèse faciles à lire et à transporter. S'il est d'accord, vous pouvez les consulter et lui poser des questions pour vérifier ses connaissances. IL FAUT QUE CELA SE PASSE DANS LA BONNE HUMEUR. Si vous êtes stressé, énervé, il vaut mieux vous en tenir à l'organisation matérielle des révisions et ne pas l'interroger.

Votre enfant doit examiner quelle est la méthode de préparation la plus appropriée à lui. Dans son cas, est-ce plus efficace de lire ses cours ? De les réciter ? De les écrire ? D'en faire des résumés ? De réaliser des exercices ? Est-il plus adapté pour lui de travailler tôt le matin ? Tard le soir ? De travailler par grandes plages horaires ? Ou par moments plus brefs et intenses ?Est-il fait pour travailler seul ou en groupe ?

Pour un oral, il faut s'entraîner à parler, répondre à des questions. Il faut se mettre en situation avec un volontaire. En tant que parent, proposez-vous pour l'entrainer. 

Il est souhaitable que votre enfant s'exerce sur des sujets-types en se chronométrant afin de se mettre dans les conditions de l'examen.


LE SOMMEIL

Un adolescent a besoin de 8 heures de sommeil par jour. En effet, le sommeil permet :

  • d'emmagasiner des informations
  • de favoriser la mémoire
  • d'aider à trier les données
  • de jouer sur la concentration

Pour un sommeil réparateur, il faut pratiquer une activité physique régulière, se ménager un temps calme avant la nuit, se coucher à heure fixe et apprendre à gérer au mieux son stress.

Si, malgré tout, le sommeil n’est pas au rendez-vous, misez sur les médecines douces. En phytothérapie, faites-lui boire des tisanes de valériane ou de passiflore. En homéopathie, donnez-lui trois granules de Gelsenium 9 CH au coucher pour calmer son anxiété et l’aider à s’endormir plus facilement.

 

L'ALIMENTATION

Pour garder le cap, votre adolescence ne doit pas négligé son alimentation. Celle-ci doit être équilibrée, et pleine de vitamines (fruits). Ne pas oublier les principes fondamentaux d'une alimentation équilibrée.

Il ne faut pas sauter de repas, faire des pauses régulières pour s'aérer et faire 4 repas / jour.

Pour que ses neurones "carburent" à plein régime, votre adolescent a besoin de glucides lents. "Le cerveau est un gros consommateur de sucres, explique le Dr Serfaty-Lacrosnière, nutritionniste. Il utilise à lui seul le quart des apports alimentaires. Comme il est incapable de le stocker, il puise le sucre dans le sang au fur et à mesure de ses besoins. Pour que le cerveau de votre ado soit correctement approvisionné, il est important de lui donner à chaque repas une portion de glucides lents."

Dès le petit déjeuner, proposez à votre enfant du pain ou des céréales complètes ; au déjeuner et au dîner, une portion de légumes secs, de riz ou de pâtes. En garantissant la fluidité et la bonne santé des membranes des neurones, les oméga 3 favorisent la concentration et la mémoire. L’adolescent doit quotidiennement avaler une à deux cuillères à soupe d'huile de noix ou de colza. Deux fois par semaine, mettez à son menu du poisson gras, comme du saumon ou du maquereau.

 

Pour recharger ses batteries dans la journée, proposez-lui au goûter un morceau de pain aux céréales avec du chocolat. Le magnésium se trouve en effet en quantité dans le chocolat, les céréales complètes et les fruits secs.

Enfin, les vitamines du groupe B permettent d’éviter la fatigue intellectuelle et favorisent la concentration. On les trouve dans le foie, le jaune d’œuf, le cresson et le brie. Pendant les révisions, il est tentant d’essayer de favoriser sa concentration en misant sur la caféine. Certes, coca, café et thé maintiennent une bonne vigilance, mais à fortes doses ils rendent nerveux et occasionnent des troubles de l'attention et du sommeil. Mieux vaut éviter de prendre plus de deux tasses par jour. (source : www.dossierfamilial.com)

Vous pouvez l'aider à respecter ses besoins nutritionnels en lui préparant des bons petits plats !